|Sur l'agenda
L'option verte

Sortie de crise
L’option verte

L'option verte

Les trois piliers du développement durable social, économique et environnemental) sont en bien mauvais état : creusement des inégalités, récession mondiale, changements climatiques, érosion de la biodiversité et finitude des ressources. En guise de projet de rénovation, la transition vers une économie verte vise à protéger l’environnement grâce à de nouvelles solutions technologiques, créatrices d’emplois et futurs moteurs d’une croissance durable (ou «croissance verte»). Affronter les problèmes environnementaux invite donc à transformer l’appareil industriel vers une économie moins consommatrice des ressources naturelles et moins émettrice de carbone.

Cette trajectoire peut suivre au moins trois pistes composant une stratégie globale (le «Green New Deal») : la recherche de ruptures technologiques, l’augmentation volontariste de l’efficacité énergétique (sobriété) et la modification des signaux-prix pour internaliser le coût des émissions dans la chaîne de production (taxe carbone par exemple). Une stratégie multiforme sachant également que le terme «vert» appelle des priorités différentes selon les pays, avec toutefois une conviction partagée : plus la transition verte sera engagée rapidement dans un pays, plus son avantage compétitif sera important.

Lire la suite


Histoire|Économie et environnement

Entretien avec Jean-Pierre Revéret, Université du Québec à Montréal

Avant les années 1960, les liens entre les deux disciplines que sont l’écologie et la science économique étaient assez ténus, même si elles partagent la même racine, Oikos logos – le discours sur la maison – et Oikos nomos – la gestion de la maison. Cela est vrai même si l’activité économique a, par définition, toujours interagi avec l’environnement, avec la nature. Déjà, en 1760, Tiphaigne de la Roche dans son Essai sur l’histoire économique des mers occidentales de France s’interrogeait sur les causes du déclin des pêches à l’occasion d’une enquête demandée par Louis XV. Mais cela n’a pas structuré le développement des disciplines scientifiques en train de naître !

Lire la suite


LES GRANDS THÈMES DU NUMÉRO

  • Histoire| Économie et environnement
    Jean-Pierre Revéret , Université du Québec à Montréal
  • Économie| À crise systémique, réponse systémique
    Dominique Plihon, Université Paris-XIII
  • Système financier| Crise ou cata… lyse ?
    Paul Dembinski, Observatoire de la finance
  • Bien-être| Pour une autre mesure
    Dominique Méda, Centre d’études de l’emploi
  • Modèles économiques| Objecteurs de croissance
    Entretien avec Baptiste Mylondo, Association Recherche & décroissance
  • REPÈRES Les trois sources des plans verts
  • REPÈRES Scénarios de crise
  • Arènes et acteurs| La voie de l’économie verte
    Entretien avec Pavan Sukhdev, Programme des Nations unies pour l’environnement
  • Union européenne| Passage au vert ?
    Jean-Marc Nollet,Ministre wallon du développement durable
  • France| L’esprit du Grenelle, Michèle Pappalardo, Commissaire générale au développement durable
  • Chine| Le grand bond en avant vert ?, Jun Li, Institut du développement durable et des relations internationales
  • San Jose (Californie)| Quelle est verte ma Valley, Nanci Klein, City of San Jose
  • Afrique du Sud| Vert progressif, Thierry Giordano et Neva Makgetla, Development Bank of Southern Africa
  • Cleantech|Financements, êtes-vous là ?, Nicolas Chaudron et Michaël Salomon, AGF Private Equity
  • REPÈRES Relance verte dans le monde

Découvrir tout le sommaire


dossier|Corée

L a Corée, dont le développement industriel a été fondé sur des secteurs très énergivores (sidérurgie, pétro-chimie, ciment), a vu sa demande énergétique être multipliée par quatre en vingt ans. Résultat, le pays importe aujourd’hui 97 % de l’énergie qu’il consomme, laquelle provient en très forte majorité de ressources fossiles.

Pour réduire l’empreinte écologique et la facture énergétique de sa production, et face au ralentissement de sa croissance économique, inédit depuis la crise de 1997-98, la Corée du Sud a lancé un plan de relance largement tourné vers l’environnement : rénovation des bâtiments, dévelop- pement des transports écologiques, programmes d’énergies alternatives, revitalisation des quatre rivières majeures, etc. Pour ce faire, le gouver- nement souhaite engager près de 2 % de son PIB sur la période 2009-2013, un niveau record dans la zone OCDE, qui fait de la Corée l’élève modèle du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), promoteur d’un «Global Green New Deal».

Lire la suite

  • DOSSIER
    Corée
  • Économie et société| Une modernisation record
    Hyuk-rae Kim Yonsei University
  • Séoul| Ville géante, cités radieuses
    Entretien avec Valérie Gelézeau Ecole des hautes études en sciences sociales
  • Économie verte| Retour à la planification
    Kyung-hwa Chung Sciences-Po
  • Plan de relance| Vous avez dit « vert » ?
    Sun-jin Yun Seoul National University
  • Croissance verte| La route du futur Baptiste Perrissin Fabert
    Conseil économique pour le développement durable
  • Corée| Ce n’est pas la faute de Dieu
    Cho Sehûi

Économie verte| Retour à la planification

Kyung-Hwa Chung, Sciences-Po

La Corée s’est lancée dans un programme très ambitieux de développement d’une économie verte, qui n’est pas sans rappeler les plans de modernisation à marche forcée des années 1960- 1970. Reste que derrière les objectifs chiffrés, un certain nombre de contradictions se font jour. Rien non plus ne garantit la cohérence à long terme de ce programme. Mais si le pari est relevé, il placera la Corée dans le classement des grandes puissances vertes.

Lire la suite


L'ACTUALITÉ DU TRIMESTRE
sélectionnée par la rédaction du Courrier de la planète

  • Souveraineté alimentaire : risques de récupération
    Le concept de souveraineté alimentaire a été popularisé par la Via Campesina, mouvement paysan international, lors du Sommet mondial de l’alimentation de la FAO en 1996. Depuis, il tient lieu de slogan pour la mobilisation sociale et se trouve traversé par de nombreuses contradictions, tant il sert des acteurs et des intérêts variés : protectionnisme, petite agriculture, mouvements agrariens, lutte contre l’insécurité alimentaire, etc.
  • Femmes : l’âge de l’entrepreneuse
    La communauté du développement s’est beaucoup appuyée sur les femmes pour faire avancer ses programmes. Aujourd’hui, c’est le monde de l’entreprise qui doit faire bien plus en matière de formation et d’insertion professionnelles des femmes. Et dans ce domaine, le constat est sévère, l’égalité entre les sexes est loin, très loin, d’être de mise.
  • Union pour la méditerranée : l’envol de Barcelone
    Le report du Sommet de l’Union pour la Méditerranée qui devait se tenir le 07 juin à Barcelone est venu confirmer, s’il en était besoin, l’échec (au moins momentané) d’un projet politique dont l’approche est encore trop administrative et désincarnée. La construction d’un espace de vie et de coopération euro-méditerranéen demandera vision stratégique, cohérence et solidarité. Autant de valeurs qui font défaut pour l’instant.

Villes changer de trajectoire

Le Courrier de la planète participe aussi à la conception et la rédaction du rapport annuel sur le développement durable Regards sur la terre, édité aux Presses de Sciences Po sous la direction de Laurence Tubiana (Iddri), Pierre Jacquet (Afd) et Rajendra K. Pachauri (TERI).

Regards sur la Terre 2010 consacre son dossier aux villes, espace et acteur en première ligne du développement durable. Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd'hui urbaine. Acteurs de dimension mondiale pour certaines d’entre elles, les villes produisent aujourd’hui l’essentiel des richesses et des connaissances, mais sont également des lieux de concentration des populations les plus fragiles dans des conditions souvent précaires. Elles sont aussi souvent à l’origine d’une part importante des dégradations de l’environnement. Pourtant c’est là que s’élaborent au quotidien des réponses politiques, sociales et environnementales aux défis du XXIe siècle. A ce titre, les villes des pays émergents, en développant de nouvelles normes, pourraient ouvrir les voies d’un nouvel urbanisme.

    Au sommaire de Regards sur la Terre 2010 :
  • Les faits marquants en 2009
  • L’agenda des grands rendez-vous 2010
  • Le dossier « Villes : changer de trajectoire »
  • Les repères : cartes, diagramme, synthèses du développement durable dans le monde

En savoir plus
Se procurer l'ouvrage

l'Observatoire du développement durable En préparation des annuels, l'IDDRI, l'Afd et le Courrier de la planète ont mis en place une veille info disponible sur le site de l'Iddri à la rubrique Observatoire du développement durable.


Dernière modification : 18 June 2010