55- Eau, santé, culture...
Naissance des biens publics globaux
SOMMAIRE> LISEZ LES ARTICLES DISPONIBLES EN LIGNE

Naissance des biens publics globaux ?

La rédaction


nvironnement, santé, éducation et culture sont aujourd’hui des domaines dont on ne peut préserver le caractère de bien public qu’au niveau international. Mettre en œuvre des normes environnementales, garantir l’accès aux médicaments essentiels pour les populations les plus démunies, préserver un système éducatif dégagé des contingences marchandes et maintenir la prééminence de la diversité culturelle sur une offre concentrée, voilà autant de questions qui ne peuvent se contenter d’un traitement national.

En la matière, les attitudes de repli sont pourtant difficiles à désarmer tant elles peuvent apparaître légitimes, parce qu’elles portent sur des intérêts communs qui sont traditionnellement l’objet de préoccupations nationales. Mais à force de confondre bien public et service public, puis service public avec fonction publique, on risque de s’enferrer dans un dispositif récessif, souvent inefficace, parfois corporatiste. Les solutions de repli peuvent échouer là où le marché imposera sa loi sans peine, profitant des divisions ambiantes. Seul un front commun et coordonné, visant à empêcher de "laisser parler" le marché, est susceptible de réussir, c’est-à-dire de promouvoir une ouverture positive, gage d’une solidarité internationale.

L’enjeu est désormais de savoir comment articuler le traitement de ces biens publics dans l’architecture de la gouvernance mondiale. Il convient d’intégrer la question des biens publics globaux dans le champ procédural des relations internationales. Quelles sont les enceintes de régulation adéquates pour assurer la préservation de ces biens ? Quels sont les acteurs à impliquer dans la définition et l’application des droits fondamentaux collectifs ?

Cet enjeu dépasse le débat entre pro et antimondialisation, pour tenter d’imposer des préoccupations d’ordre moral dans un contexte où l’efficacité économique a valeur de norme.

Dernière modification : 17 June 2011